L'assmat
Bookmark Google Twitter Del.icio.us Facebook Myspace

Bien accueillir

Si aucune formation n’est nécessaire pour pouvoir demander l’agrément (ce numéro p. 17), accueillir des enfants à titre professionnel ne s’improvise pas. Nous sommes désormais loin des nourrices d’antan pour lesquelles on estimait que la seule expérience de mère suffisait à répondre aux besoins essentiels de l’enfant et à assurer sa sécurité. Que ce soit le Gouvernement, les assistantes maternelles – et certainement aussi une majorité de parents –, tous s’accordent désormais sur le fait que les enjeux de l’accueil de nos plus-petits sont bien plus vastes.
En prenant mieux en compte les besoins de l’enfant, en favorisant son développement et son épanouissement, les professionnelles de la petite enfance lui offrent aussi, dès le premier âge, de meilleures chances pour son avenir, participant ainsi à la réduction des inégalités futures.
Mais, une telle prise en charge nécessite des compétences spécifiques qui ne peuvent être acquises que par la formation, l’accompagnement et la professionnalisation.
Pourtant, selon une étude nationale portant sur la bientraitance dans le cadre des pratiques professionnelles des assistantes maternelles (ce numéro p. 44), une majorité de professionnelles juge encore leur accès à la formation bien trop restreint : la formation initiale serait trop théorique et trop courte, l’accès à la formation continue trop complexe à mettre en oeuvre pour être accessible à tous.
Refonte du CAP Petite enfance, développement de la formation continue, mise en place d’un livret de formation, plus grand accompagnement des relais assistantes maternelles : le plan d’action gouvernemental pour la petite enfance qui vient d’être présenté promet de mieux remédier à ce besoin de professionnalisation (ce numéro p. 37).
Si l’on peut regretter le manque de précision de ce plan et douter, à quelques mois des prochaines élections présidentielles, de l’avenir de ces bonnes intentions, on ne peut que souligner la dynamique impulsée, qui promeut une politique de la petite enfance enfin axée sur la qualité de l’accueil proposé aux jeunes enfants et la prise en compte de leurs besoins, et qui ne se contente plus d’un simple raisonnement quantitatif.


Frédéric Conseil
Rédacteur en chef

La demande d'agrément des assistantes maternelles et familiales

Toute personne souhaitant exercer la profession d’assistante maternelle ou d’assistante familiale doit préalablement obtenir un agrément délivré par le président du conseil départemental. Pour l’enfant et l’employeur, cet agrément est le gage du respect de normes minimales sur le plan de la sécurité, de la santé et de l’épanouissement des enfants. Pour la professionnelle, il permet d’accéder à un statut ouvrant droit à une rémunération minimale, une formation d’adaptation à l’emploi et un régime fiscal particulier. Ce dossier fait le point sur la procédure d’agrément applicable aux assistantes maternelles et assistantes familiales.
Techniques professionnelles
La timidité chez l’enfant

Tableau de bord
Tous les chiffres utiles aux assistantes maternelles et familiales


Techniques en bref
Les vaccins seront-ils obligatoires ?, port du casque obligatoire, gare au bruit…

Fiche technique
Traiter la diarrhée du bébé

Univers de l'enfant Jouer, lire, écouter

Dossier
La demande d’agrément des assistantes maternelles et familiales
Exercer la profession d’assistante maternelle ou d’assistante familiale nécessite d’obtenir un agrément délivré par le président du conseil départemental. Le point sur la procédure d’agrément à travers ce dossier complet.

Statut
Vos droits
Réforme des prud’hommes, congé de représentation, cotisations au 1er janvier…

Les rémunérations minimales au 1er janvier 2017

Profession
La politique de l’accueil

Post-scriptum Livres, agenda, internet

Nouvelles professionnelles
Pilotage de la protection de l’enfance, médecine du travail, le CAP Petite enfance réformé…

Assistantes maternelles : profil et activité


le magazine des assistantes maternelles

Acheter ce numéro


via notre boutique

S'abonner à la revue

abonnement

via notre boutique
Indépendance